En cette période compliquée due à la pandémie de COVID-19, il est important de se recentrer sur l’essentiel, d’être solidaire et d’aider les populations les plus fragilisées.

Malheureusement, les étudiants font partie des populations les plus impactées par la COVID-19 en tant que victimes collatérales : difficulté pour trouver des stages ou des apprentissages, baisse du nombre d’offres d’emploi, fin de période d’essai dû au gel des embauches dans les entreprises, rupture de contrat d’alternance, retour « forcé » dans leur pays d’origine pour les étudiants à l’étranger, difficultés financières rencontrées par leurs familles, paupérisation…

Depuis le début de cette crise sanitaire et économique, certaines écoles supérieures de commerce ont choisi de prendre ces problèmes très au sérieux et de se mobiliser avec leur communauté pour aider les personnes les plus impactées : leurs étudiants, leurs diplômés, les entreprises locales, mais aussi la région dans laquelle elles sont implantées.

De nombreuses initiatives solidaires, plus ou moins uniques et globales, ont ainsi été mises en place dans des délais très courts par des organisations soucieuses d’apporter du bien-être à leurs étudiants et également à la société, au-delà de l’enceinte de leur établissement.

D’abord, d’un point de vue financier, certaines écoles ont par exemple fait appel à leur communauté (étudiants, diplômés, partenaires…) pour participer à des fonds de solidarité servant à aider leurs étudiants les plus fragilisés.

A Dijon, la Fondation BSB a ainsi débloqué un fonds de solidarité de 100K€ pour financer des bourses « coup de pouce » de minimum 5000€, accessibles sur dossier et selon la situation personnelle de l’étudiant.  Audencia à Nantes s’est également inscrit au simulateur « Toutes mes Aides » qui permet à ses élèves de vérifier leur éligibilité à plus de 600 bourses nationales et locales afin de faciliter leurs démarches et leur demande.

Avec ce genre de dispositif, ces écoles soutiennent leurs étudiants, financièrement et moralement, pour leur assurer les meilleures conditions de suivi de leur cursus pendant et au-delà de cette période de crise.

Ensuite, d’un point de vue formation, des écoles ont également fait le choix de renforcer l’accompagnement professionnel pendant cette période hors du commun.

C’est le cas d’Audencia à Nantes qui a ainsi développé son offre de rendez-vous carrière individuels, d’ateliers, de webinars, ainsi que son programme de mentoring qui permet de « matcher » ses étudiants et 150 diplômés via une plateforme sécurisée.

Les diplômés de l’école ont également pu profiter de cet élan de solidarité via son Career Center, un dispositif interne qui les coache pour développer leur potentiel et se faire remarquer par de futurs recruteurs.

Enfin, des entreprises locales en difficulté ont aussi pu être accompagné par des groupes d’étudiants/professeurs de l’école, dans le cadre de leur cursus, pour les aider à maintenir à flot leur activité. Des conférences visant à donner des clés et des solutions aux dirigeants d’entreprises ont ainsi été organisées gratuitement pour les aider.

Cet accompagnement professionnel est également un vrai soutien, efficace, dans cette période de crise pour rassurer et aider les personnes et les entreprises à rebondir.

Enfin, les écoles et leur communauté ont également mis leur expertise au service du collectif.
Le président de HEC Alumni a ainsi sollicité ses diplômés en Chine pour récolter des masques au plus fort de la crise. C’est ainsi que 100 millions de masques ont pu être collectés en 2 semaines puis offerts aux soignants et au personnel en EHPAD. D’autres écoles comme Montpellier Business School ou l’EM Normandie ont également fait don de masques aux personnels soignants lorsque le besoin de matériel de protection était au plus haut.

Quant aux associations, elles ont également décidé de leur côté de participer à cet élan de générosité.

A Rennes School of Business, elles se sont par exemple engagées pour collecter des dons afin de venir en aide au CHU local et à tout son personnel.

Idem à l’ESSEC où leur association la Junior ESSEC Conseil s’est associée au mouvement initié par ESCP Europe Conseil et par la Confédération Nationale des Junior-Entreprises en faisant un don de 10K€ à destination de l’AP-HP, Assistance Publique – Hôpitaux de Paris, l’Institut Pasteur et la Fondation de France. 

De beaux gestes solidaires de la part des associations qui ont fortement contribué à renforcer l’efficacité des actions mises en place par les écoles.

En cette période hors-normes que nous traversons, les écoles supérieures de commerce ont donc réussi à faire preuve de réactivité et de proactivité pour mettre en place de belles initiatives d’entraide.

Grâce à cette multitude d’actions solidaires elles ont réussi à aider, à leur échelle, leur communauté et la communauté, et à leur apporter un peu de soutien et de réconfort.
De beaux gestes indispensables en ces moments difficiles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *