Le continuum prépa/école, au cœur des préoccupations

Les élèves en classe préparatoire ont des idées plus ou moins précises sur ce à quoi peut ressembler la formation en école supérieure de commerce. Certains se sont fait leur idée lors de forums, après avoir échangé avec les étudiants, d’autres après avoir lu des articles sur le sujet… mais la réalité s’avère souvent être (très) différente de ce à quoi ils s’imaginaient.

Après 2 années de travail acharné, de connaissances acquises en quantité astronomique, la rupture entre les méthodes de travail et les matières enseignées entre la classe préparatoire et l’école supérieure de commerce peut être assez dure à vivre pour certains élèves. Ce fossé pédagogique peut même engendrer de la déception, voire de la frustration et nuire à leur poursuite d’études.

Pour pallier ce problème, et aussi à la demande de l’APHEC (Association des Professeurs des classes préparatoires économiques et commerciales), des groupes de travail composés de personnels enseignants en classes préparatoires ou Grandes Ecoles de commerce se sont constitués pour se pencher sur ce sujet et réfléchir à des pistes pour faciliter la transition classe préparatoire – école supérieure de commerce. Ce continuum prépas – Grandes Ecoles est un enjeu majeur et tout est mis en œuvre pour adoucir le passage de l’un à l’autre et permettre aux étudiants de profiter pleinement de leur formation et se préparer au mieux à leur futur quotidien dans l’univers professionnel.

Les écoles supérieures de commerce ont pris le sujet à bras-le-corps en participant aux réflexions sur ce continuum et en mettant en place certaines initiatives pour faciliter l’intégration des élèves préparationnistes dans leurs établissements. Citons par exemple Audencia qui a fait le choix de dédier sa première année du programme Grande Ecole exclusivement aux élèves de prépa (gage d’excellence !) et ainsi proposer un programme dédié assurant la continuité des enseignements délivrés en classe préparatoire, BSB a également renforcé son programme de première année avec un socle de culture générale et économique (des matières travaillées en prépa), enfin Montpellier Business School a choisi d’envoyer ses professeurs dans des classes préparatoires pour pouvoir se présenter et assurer quelques heures de cours.

Du côté des classes préparatoires plusieurs initiatives et tests ont également été menés. Pour que les élèves puissent s’intégrer et s’épanouir au mieux dans leur nouvelle école, une quarantaine de classes préparatoires ont proposé à leurs étudiants de découvrir le monde de l’entreprise à l’occasion de stages, pour se rapprocher des pratiques exercées dans les Grandes Ecoles. Afin de démontrer l’articulation de leur cursus avec le cursus des Grandes Ecoles, des MOOCs ont aussi été mis à disposition des élèves en classes préparatoires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Question de sécurité (anti-robots) *