Ecole de commerce : après bac, prépa ou bac+2/3 ? & quels concours ?

Vous souhaitez intégrer le cursus phare des écoles de commerce, le fameux « Master Grande Ecole », mais comme beaucoup d’étudiants vous n’arrivez pas à vous décider sur la façon d’y arriver : vaut-il mieux faire une prépa en 2 ans ou passer par ce que l’on appelle les « admissions parallèles » (après un diplôme de BTS, DUT ou de Licence/Bachelor), ou encore intégrer directement une école après le Bac  ? Découvrons les avantages et inconvénients de chaque cursus.

On entend souvent que la prépa est « la voie royale » pour intégrer une école de commerce. En réalité il s’agit tout simplement de la voie d’accès historique et qu’elle est donc encore aujourd’hui associée (à tort ou à raison) comme la formation classique à suivre pour intégrer une école de commerce, notamment les plus prestigieuses. Faisons tomber le mythe : en école de commerce, au global (toutes écoles confondues) il y a désormaus autant d’étudiants issus des admissions parallèles que d’étudiants issus de classes prépa !

A noter : cet article recense les modalités d’accès au Master « Grande Ecole », diplôme de référence des écoles de commerce et aussi celui qui attire le plus de candidats. Pour toutes les autres formations : MSc, MS, MBA etc. les concours d’accès sont propres et spécifiques à chaque école.

Pourquoi faire une prépa avant un Master école de commerce ?

La prépa correspond à 2 années d’études supérieures après bac, il s’agit d’une formation généraliste dans la continuité du programme de Terminale. C’est une spécificité française qui n’existe dans aucun autre pays. 

Avantages : La grande force de ce type de formation est de vous apporter une gymnastique de réflexion, la capacité d’assimiler des quantités importantes d’informations et de les hiérarchiser, ainsi qu’une culture générale beaucoup plus forte qu’en BTS ou DUT, autant d’avantages qui ne vous serviront pas seulement pour vos concours d’entrée en école de commerce mais toute votre vie. En outre, la prépa reste la voie la plus sûre pour intégrer les écoles de commerce les plus cotées (HEC-ESSEC-ESCP…) qui offrent plus de places aux étudiants en prépa qu’aux étudiants en admissions parallèles (bac+2/3). Enfin, une ligne « prépa » reste une petit plus sur un CV, sans être déterminante. 

Inconvénients : Le paradoxe, c’est que l’enseignement en prépa n’a quasiment aucun rapport direct avec le commerce, le management ou la finance. La prépa un enfer ? Tout dépend de votre niveau scolaire, votre envie d’apprendre, votre capacité à assumer une grosse charge de travail, à gérer la pression et la compétition. Un rythme exigeant que tous les étudiants ne supportent pas : les nuits blanches, les notes humiliantes et le sentiment de ne pas suivre le rythme sont le pain quotidien. À noter que la prépa ne délivre pas de diplôme vous permettant de vous arrêter à l’issue de la formation (vous devrez nécessairement poursuivre jusqu’au bac+5).
Enfin, nous avons constaté qu’à niveau intellectuel égal, un étudiant a plus de chance d’intégrer une meilleure école après un BTS/DUT (où les étudiants sont moins préparés au concours) qu’après une prépa (où la compétition est plus féroce et le niveau plus élevé).

Concours : A l’issue de votre prépa, vous passerez des concours propres et exclusifs aux étudiants en prépa => le concours BCE (Banque Commune d’Epreuves) pour la quasi-totalité des écoles, ou Ecricome (pour 2 écoles : KEDGE et NEOMA).

Pourquoi faire un bac +2/3 avant un Master école de commerce ?

On appelle cela les admissions « parallèles » (comme si cela était en marge de la principale voie d’accès), mais en réalité les admis sur titres (AST) bac+2 (BTS/DUT) ou bac+3 (Licence/Bachelor/BBA) représentent désormais la majorité des étudiants en école de commerce, et ce, même parmi les très bonnes écoles (hé oui.. !). Enfin rappelons qu’une fois intégrés, qu’ils soient issus de la prépa ou titulaire d’un BTS, DUT ou Licence, tous les étudiants rejoignent les mêmes classes, suivent la même formation et obtiennent le même diplôme.

Avantages : Vous en avez assez de « bachoter » et souhaitez entrer directement dans le vif du sujet ? Préférez les bac+2/3 qui vous préparent sûrement mieux à l’école de commerce que la prépa, car vous y apprenez déjà les notions de gestion, commerce, marketing et management, ainsi que de l’expérience en entreprise (grâce aux stages). En outre, avec un BTS/DUT ou une Licence, vous obtenez un diplôme contrairement à la prépa, ce qui vous laisse la possibilité de changer d’avis (arrêter à un niveau bac +2/3 ou vous ré-orienter vers d’autres types d’études supérieures). 

Inconvénients : Si vous visez les écoles les plus prestigieuses (les 3-4 ou 5 premières), sachez qu’elles recrutement exclusivement (ou quasi) sur concours prépa et ne vous seront donc pas accessibles après un BTS ou un DUT. En revanche, elles proposent quelques rares places via les admissions parallèles bac+3/4, avec une sélectivité néanmoins très élevée et des étudiants issus principalement de filières universitaires générales en sciences, droit, politique etc.

Concours : A l’issue de votre bac+2/3 vous passerez des concours propres et exclusifs aux étudiants en admissions parallèles => le concours Passerelle ou Tremplin, associés aux chiffres « 1 » pour les bac+2  ou « 2 » pour les bac +3/4. Idéalement, si vous optez pour cette voie il est conseillé de poursuivre jusqu’en Licence, et ce pour 2 raisons : vous économisez 1 an de scolarité en école (10 000€ en moyenne) et vous passerez un concours dédié aux bac+3 qui attire moins de candidats qu’au niveau bac +2 (la plupart des Licence3 poursuivent en Master universitaire).

Et pourquoi pas une école de commerce directement après le bac ?

Intégrer une école de commerce directement après le bac (post-bac), c’est possible au sein des écoles dites « post-bac » et même parmi certaines écoles recrutant aussi après prépa.

Avantages :  Les étudiants intègrent le cycle Bachelor ou BBA : des diplômes intermédiaires qui permettent de s’arrêter au niveau bac +3/4 ou – si cela est prévu dans le cursus – de poursuivre en cycle Master (en fonction des écoles : soit de façon automatique, ou en repassant le concours en admission parallèle). En outre, il est tout à fait possible d’effectuer un Bachelor dans une école, et son master dans une autre (via les admissions parallèles, voir paragraphe précédent).

Inconvénients : Les écoles exclusivement post-bac (qui ne recrutent pas aussi via les classes prépa) sont encore perçues comme étant moins prestigieuses, notamment parce que les meilleures écoles de commerce recrutent après une prépa…, un sentiment renforcé par les classements faisant la distinction entre écoles post-prépa et post-bac. C’est une tendance générale, mais certaines très bonnes écoles de commerce post-bac ont réussi à s’imposer face aux écoles post-prépa. En outre, le principal inconvénient reste le coût de la formation : un cursus bac+5 en école post-bac coûtera 5 années d’études supérieures alors qu’après une prépa ou un bac +2/3 vous économisez 2/3 années de formation.

Les concours : A l’issue de votre bac vous passerez des concours propres et exclusifs aux étudiants bacheliers => la plupart des écoles post-bac se sont regroupées en banques d’épreuves pour le concours d’entrée aux Masters et/ou Bachelors (en fonction des écoles). Parmi les plus importants concours post-bac nous pouvons citer : les concours Acces, Sésame, Pass, Link, Atout+3, Team etc.

Et vous, avez-vous fait votre choix ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Question de sécurité (anti-robots) *