Classement des entreprises les plus attractives en 2019

Quelles sont les entreprises qui attirent le plus en France ? Pour la 4e année LinkedIn vient de publier son classement des 25 entreprises les plus attractives. Il ne s’agit pas d’un classement basé sur une étude ou un questionnaire déclaratif, mais d’une méthodologie unique en son genre puisque basée sur les actions et les données réelles des 17 millions d’utilisateurs LinkedIn en France, ce classement reflète donc uniquement les données disponibles sur ce réseau social.

Nouveauté cette année, le secteur bancaire domine largement le classement 2019 avec quatre banques parmi les cinq premières places, qui détrônent ainsi les entreprises du secteur du luxe. Cette tendance s’explique probablement par la stabilité des emplois dans ce secteur, la rémunération et les bonnes conditions de travail, mais aussi parce que les métiers de la banques-assurance et finance sont à nouveau perçus comme innovants en raison de la transformation digitale plus accentuée que d’autres secteurs. 11 nouvelles entreprises font également leur apparition, notamment des géants de la tech et de l’industrie.

« Le dynamisme retrouvé du marché du travail ces derniers mois crée une émulation et entraîne une compétition plus ardue entre les employeurs, qui rivalisent d’innovation pour attirer les talents, notamment dans le digital », souligne Sandrine Chauvin, rédactrice en chef France chez LinkedIn.

Classement 2019 Entreprises les plus attractives
1 BNP Paribas
2 Société Générale
3 Groupe BPCE
4 LVMH
5 Groupe Crédit Agricole
6 AXA
7 ENGIE
8 Groupe Bouygues*
9 L’Oréal
10 Orange
11 VINCI
12 Airbus
13 Safran
14 Nexity
15 AccorHotels
16 CHANEL
17 Carrefour
18 Groupe Casino
19 Capgemini
20 Alphabet (Google)
21 Total
22 Sanofi
23 Salesforce
24 EY
25 Groupe Renault

Pour réaliser ce classement, des milliards de données ont été analysées par les journalistes et data scientists pendant une année, la méthodologie repose sur 4 critères et se limite aux entreprises de plus de 500 salariés ;

  • Attractivité de l’entreprise : nombre de nouveaux abonnés non-salariés de l’entreprise à la page LinkedIn
  • Interactions avec ses employés : nombre de consultations des profils des salariés par des non-salariés
  • Intérêt pour les offres d’emploi publiées : fréquence à laquelle les candidats consultent les offres d’emploi et y postulent
  • Rétention des talents : part des salariés qui restent pendant au moins un an dans l’entreprise

Exclusions : Linkedin et Microsoft, les cabinets de recrutement, les organismes à but non lucratif, les établissements d’enseignement et les organismes publics. Comme pour toutes nos listes, LinkedIn et sa maison-mère Microsoft ne sont pas prises en considération.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Question de sécurité (anti-robots) *