Apprendre à coder en école de commerce ?

Il n’échappe à personne que la vague digitale est en train de bouleverser des secteurs entiers, et que l’enseignement supérieur est lui aussi impacté. Ces changements technologiques nécessitent de repenser la manière dont nous éduquons les enfants pour leur donner les clés pour s’adapter au monde professionnel de demain. Oui le digital représente une menace avec un impact inévitable sur les emplois, une étude Ifop parue en octobre 2017 sur l’Intelligence Artificielle indique que 60% des français estiment devoir se former pour conserver un emploi face à l’IA. Mais le digital n’est pas seulement une affaire de technologie, cela représente aussi une source d’opportunités avec des nouvelles compétences recherchées, l’apparition de nouveaux métiers qui n’existent pas encore (ce que nous savons aujourd’hui des nouvelles technologies ne représente qu’un très faible pourcentage de ce dont nous serons capables de faire au niveau technologique dans 20 ans).

Les écoles de management vont devoir permettre à chacun de développer ses compétences pour s’adapter à un environnement professionnel en constante évolution, où l’on a plus une seule carrière mais où la reprise de formations et les reconversions professionnelles seront nombreuses. Savoir coder (HTML, CSS et Javascript) est typiquement une compétence qui sera probablement de plus en plus recherchée, y compris pour les marketeurs. La programmation informatique prend de plus en plus d’ampleur dans le monde, elle est utilisée partout en entreprise : pour créer un logiciel, une application smartphone, une page web. C’est donc un véritable atout pour les étudiants d’école de commerce, comme par exemple à Audencia qui propose depuis plusieurs années des cours de code animés par Le Wagon, une école de programmation qui enseigne toutes les phases de création d’une application web : UX/UI design, prototypage, code HTML/CSS et intégrations API, mise en production. Le Wagon permet à des personnes sans compétence technique particulière et de tous niveaux de lancer leur start-up, de se reconvertir etc.

Il y a fort à parier que les projets sur lesquels travailleront les futurs diplômés d’écoles de commerce dans leurs entreprises incluront très souvent une partie technique liée au développement web. Bien sûr l’objectif pour les écoles de commerce n’est pas de faire de leurs étudiants de véritables développeurs aguerris, mais de leur donner toutefois les clés pour mieux appréhender leur métier et faciliter leurs échanges (vocabulaire associé) avec les équipes techniques et ainsi prendre les bonnes décisions. Avoir un vernis technique est un atout précieux dans la gestion d’un produit ou service (pour mieux définir son besoin, recruter un expert, gagner du temps ou moins dépenser), mais cela permet aussi de développer la créativité en connaissant les possibilités en matière d’innovation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Question de sécurité (anti-robots) *