Les écoles forment des clones : comment se démarquer ?

Une Grande Ecole sur son CV, grade de Master, accréditée AACSB, EQUIS et compagnie, un stage, une césure ou un apprentissage dans une belle compagnie, un séjour Erasmus dans une université étrangère cotée. Oui mais voilà, le retour à la réalité est dur car malgré des dizaines de candidatures tu ne trouves pas le stage ou le job de tes rêves ? Comment expliquer cela alors que tu disposes d’un super profil ? Peut-être est-ce tout simplement parce que les écoles de commerce fabriquent des clones et que des dizaines milliers d’étudiants (rends-toi compte de la concurrence !) disposent en réalité des mêmes atouts que toi. Comment veux-tu sortir du lot si tu fais comme tout le monde ? Des études identiques, les mêmes CV, des lettres de motivation qui se ressemblent toutes… Une enquête RegionsJob 2017 confirme que la majorité des managers (82%) privilégie en réalité les compétences, les qualités humaines et la personnalité du candidat, mais avec malgré tout le diplôme d’une école suffisamment connue pour avoir une indication sur la qualité de la formation, sans avoir à chercher. Mets-toi un instant à la place des recruteurs, que ferais-tu à leur place pour choisir un candidat plutôt qu’un autre ?

Tous les matins, les recruteurs lisent en diagonale les centaines de candidatures reçues. Lettres pipeau, compétences communes, tous ces CV se ressemblent, toutes les lettres de motivation aussi. « Votre entreprise m’attire depuis toujours, vous qui êtes leader dans votre secteur, j’aimerais mettre à profit mes compétences pour vous aider à développer votre business etc. » un discours déjà entendu des milliers de fois #bullshit, le fond reste creux, certains oublient même de remplacer le nom de la société dans leur lettre de motivation, ce qui montre combien leur intérêt est grand ! Comment les écoles de commerce, censées préparer leurs étudiants à la vie professionnelle, peuvent les laisser en arriver là… Elles apportent surtout aux entreprises une image propre et lisse de leurs diplômés. Le drame dans les écoles, c’est que les professeurs maîtrisent leur sujet mais ont rarement vu les attentes des entreprises évoluer. Ils passent deux heures (dans le meilleur des cas) à présenter un modèle de CV. Seule solution, faire la différence lors de l’entretien (encore faut-il en décrocher-un !).

Démarque-toi, mais vraiment, pour rendre ta candidature unique ! Originalité ne veut pas dire de la couleur, des émoticons dans tous les sens. Non, l’originalité est ce petit quelque chose qui dit : « Tiens cette personne a une super histoire, une approche différente, un projet de vie intéressant… », quelque chose qui donne envie de te rencontrer. Tu dois donner l’impression que bosser avec toi sera différent, et qu’à l’inverse travailler dans telle entreprise sera différent pour toi plutôt qu’une autre. Ose parler de toi et de tes aspirations, sois honnête, spontané. Les recruteurs n’ont aucun mal à entendre qu’un candidat a des défauts, des doutes, c’est humain ! Au contraire, l’arrogant qui sait déjà tout à 22 ans et n’a aucun défaut… inquiète et laisse planer le doute.

N’essaye pas de deviner ce que l’entreprise a envie d’entendre, sois toi-même et tu rencontreras l’entreprise et le recruteur qui sauront détecter ta différence et ton potentiel !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Question de sécurité (anti-robots) *