Voici le nouveau classement des Masters 2020 réalisé par Le Point, celui-ci se concentre sur les écoles bénéficiant le grade de Master et ne fait pas de distinction entres les écoles post-prépa et post-bac. Le magazine s’appuie sur plusieurs critères : la pédagogie, la recherche, l’international, la professionnalisation, l’entrepreneuriat, la valeur ajoutée, la sélectivité, les salaires.

Le magazine revient d’ailleurs sur le classement 2019 de chaque école afin que l’on puisse juger de leur évolution, plutôt pratique. En revanche, en comparant l’information du rang 2019 affiché dans ce nouveau classement 2020, versus le rang annoncé il y a 1 an en 2019, on observe de nombreuses différences. Sans toutes les lister, notons par exemple l’EMLyon en 4e position en 2020 au lieu de la 3e position en 2019 d’après le classement 2020, pourtant en regardant le classement 2019 l’EMLyon occupait d’après Le Point la 2e position et non la 3e (ce qui fait une baisse de 2 places et non 1 seule)… KEDGE en 9e position en 2020 serait à la même place qu’en 2019, mais dans l’édition 2019 l’école pointait pourtant à la 8e place d’après le même magazine (elle baisserait donc d’1 place). Ces incohérences il en existe beaucoup, avec des écarts de plusieurs places parfois pour certaines écoles… En analysant les erreurs, on remarque que cela provient d’une notation arrondie à l’entier l’année dernière, alors que le magazine communique en 2020 des notes avec 1 chiffre après la virgule en 2020. Mais l’information n’est donc plus la même.

Autre « bizarrerie », avec un écart type allant de 11,2 points pour l’école en bas de classement versus 83,4 points pour la première, on observe parfois beaucoup de rangs d’écart malgré une note très proche (presque ex-æquo). Exemple, de la 12e place à la 17e place, il n’y aurait d’après le magazine moins de 4 petits points d’écart… mais alors cela justifie-t-il de les classer ? Car dans l’esprit du lecteur, une école classée 17e versus 12e, cela semble assez important.

Enfin le magazine n’hésite pas à titrer son article « ce n’est pas la taille qui compte », un phénomène reproché à beaucoup de magazines. Pourtant ici aussi, en contre-exemple on constate que les écoles fusionnées se retrouvent étonnamment devant l’école Audencia ou Toulouse BS par exemple, cela prouve qu’il existe quoi qu’on en dise une prime à la taille dans les critères utilisés.

Classement Master Grande Ecole 2020 EcoleRang 2019Places gagnées ou perdues vs 2019Note finale
1HEC Paris1=83,4
2Essec BS2=79,7
3ESCP Europe BS4179,6
4EM Lyon BS3-178,5
5Edhec BS5=70
6Grenoble EM6=66,2
7Skema BS7=66,1
8Neoma BS8=65,8
9Kedge BS9=64,1
10Audencia BS11159,3
11Toulouse BS10-156,7
12Montpellier BS13151,9
13Iéseg SM14150,2
14Rennes SB12-249,7
15ICN BS16148,5
16EM Strasbourg15-148,4
17La Rochelle BS18148,3
18Institut Mines-Télécom BS17-142,3
19EM Normandie BS20140,6
20ISC Paris BS19-140,2
21EMLV Léonard de Vinci22137,4
21PSB Paris SB25437,4
23ESSCA EM21-236,9
24Burgundy SB23-136,8
25EBS Paris26131,7
26Inseec BS24-230,8
27SCBS28129,6
28ESCE31329,1
29EDC Paris BS30125,6
30ESC Clermont27-325,1
31Ipag BS29-223,8
32Esdes32=22,2
33Idrac BS37419,4
34ICD BS33-117,8
35ISG33-216,2
36Brest Business School38212,2
37Istec Paris35-211,2

Notre avis : Nous t’invitons à comparer les différents classements et à ne pas en faire l’unique critère de choix mais un indicateur parmi d’autres, tout classement reste subjectif et discutable. –> En savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *