Ces « petites » écoles qui égalisent les mastodontes

Dans un contexte où les classements favorisent généralement les écoles ayant de nombreux étudiants et professeurs, ces dernières années plusieurs écoles de taille moyenne ont fait le choix de fusionner pour donner naissance à des mastodontes. A l’inverse, certaines écoles plus « petites » en taille prouvent qu’il est malgré tout possible de conserver son identité, de former aussi de « grands » managers tout en continuant de jouer sur la scène internationale parmi les plus grandes business schools. C’est le cas de La Rochelle Business School qui vient de décrocher il y a quelques semaines les accréditations EQUIS puis AMBA, s’offrant ainsi la triple accréditation (avec l’AACSB déjà détenue auparavant). Et cela avant d’autres écoles pourtant plus grosses en taille… Notamment grâce à un accompagnement plus soigné et personnalisé des étudiants (source d’une plus grande satisfaction), ainsi qu’une plus forte agilité et réactivité dans la gestion de l’école.

Autre fait marquant il y a quelques mois, l’ESC Amiens a récupéré son précieux grade de Master qu’elle avait perdu suite à la dissolution de France Business School (regroupant 4 écoles, dont l’ESC Clermont et Brest BS). L’école a su prouver qu’une promotion gigantesque n’était pas synonyme d’excellence, avec le grade de Master (plus haute distinction de l’Education Nationale) elle retrouve ainsi sa place parmi les grandes écoles et réapparaîtra probablement dans les prochains classements.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Question de sécurité (anti-robots) *