Statistiques SIGEM 2017 : attractivité des écoles au concours BCE et Ecricome

concours-sigem-bce-ecricome-2017Alors que les premiers classements 2017 commencent à être publiés, certaines incohérences nous amènent une nouvelle fois à nous interroger leur réelle pertinence. Chaque année les journaux éditent un classement différent des magazines concurrents pour justifier leur propre palmarès, pour autant ils n’ont rien d’officiel et l’accumulation des critères utilisés (dont certains sont totalement subjectifs) ne les rend pas plus fiables ; lire notre article se fier aux classements ?

Classement ou non, les étudiants eux ont faire leur choix en s’inscrivant aux concours de certaines écoles et pas d’autres : de quoi pouvoir mesurer l’attractivité réelle des écoles.

concours-sigem-bce-ecricome-2017

Notre analyse

– Nouveauté cette année : l’ICN a quitté Ecricome pour rejoindre la BCE. Son concours n’est plus groupé avec KEDGE et NEOMA et son volume de candidats est donc naturellement en forte baisse, mais cela permet désormais de mesurer son attractivité réelle : avec 3150 candidats l’école vient se placer derrière BSB et devant l’ESC La Rochelle.
– Audencia enregistre à elle seule 8170 candidatures, il s’agit donc de l’école la plus attractive.
– Cas particulier des 5 meilleures écoles, notamment les 3 premières HEC-ESSEC-ESCP qui attirent moins de candidats, car jugées par les étudiants trop sélectives et dures à obtenir.
– Les 2 écoles qui enregistrent les plus fortes progressions sont l’ESC Clermont (+57% / +816 candidats) et Brest BS (+26% / +320 candidats). Mais ces excellents résultats sont liés à leur réintégration au concours BCE en 2016, en réalité ces écoles reviennent à leur niveau initial.
– A périmètre constant, les plus fortes progressions sont enregistrées par l’ISG (+19%), BSB (+15%) et l’INSEEC (+10%). En nombre de candidats les écoles qui progressent le plus sont BSB (+435 candidats), GEM (+386 candidats) et Audencia (+363 candidats).
– les baisses enregistrées par l’ESC La Rochelle, l’EM Normandie, l’ISC, l’ESC Pau et l’ESC Troyes s’expliquent en partie par la réorganisation de leur concours commun et pas nécessairement à une baisse d’attractivité des écoles. En 2016 le concours imposait une inscription commune à l’ensemble des écoles, en 2017 les candidats peuvent s’inscrire à seulement 3 écoles parmi les 6 qui composent ce partenariat, en résulte une baisse de candidats et un nombre de candidats différents entre les 6 écoles.
– Certains partenariats entre écoles viennent biaiser les chiffres et gonfler le nombre de candidats à certaines écoles ;
=> KEDGE et NEOMA enregistrent le plus de candidats (8193), et progressent vs 2016 malgré le retrait de l’ICN de la banque d’épreuves Ecricome. Mais notons que l’inscription reste commune aux 2 écoles (impossible de candidater à l’une sans s’inscrire aussi à l’autre).
=> Même chose pour Montpellier BS, Rennes SB et EM Strasbourg : les candidats sont nécessairement inscrits pour les 3 écoles, un étudiant voulant s’inscrire à une seule d’entre elle est obligé de s’inscrire aux 2 autres.
En conclusion, difficile de comparer les résultats de ces écoles vs les autres écoles : sans concours mutualisé avec d’autres écoles partenaires, auraient-elles eu autant de candidats ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Question de sécurité (anti-robots) *