Classement des classements écoles de commerce en Juin 2017

Marre de comparer les classements pour vous aider à choisir votre école à l’issue des concours ? Pour vous éviter un travail long et fastidieux de comparaison entre les classements, nous vous proposons ici un « classement des classements » des écoles de commerce en 2017 : Sigem (attractivité réelle des écoles), Financial Times (LE classement européen), L’Etudiant, Le Figaro, Le Point et Le Parisien. Ces classements se limitent aux 38 meilleures écoles françaises (sur plus de 200), celles ayant le « grade de Master », plus haute distinction de l’Etat.

Un classement des classements 2017 comprenant des classements 2016 ? Oui, car certains magazines publient en année N-1 (2016) leur classement de l’année N (2017), autrement dit nous avons regroupé l’ensemble des classements publiés sur les 12 derniers mois vous permettant d’avoir une photo au mois de Juin 2017 en cette période de concours et de choix d’école pour les étudiants.

Nous attirons votre attention sur le fait que l’accumulation de classements subjectifs ne rend pas ce classement plus pertinent (voir notre article faut-il se fier aux classements?), cela vous donne simplement une moyenne de l’opinion des magazines et auteurs de ces classements, en aucun cas une vérité. Nous détaillons même les limites de cet exercice plus bas.

Moyenne globale juin 2017 Ecoles SIGEM 2016 Financial Times 2016 MiM (zoom France) L’Etudiant 2016/2017 Le Figaro 2016/2016 Le Point 2017 Le Parisien 2017
1,00 HEC 1 1 1 1 1 1
2,00 ESSEC 2 2 2 2 2 2
3,17 ESCP Europe 3 3 3 3 4 3
4,17 EM Lyon 4 8 4 4 2 3
5,00 EDHEC 5 5 5 5 5 5
5,67 Grenoble EM 7 4 6 5 6 6
7,33 Audencia BS 6 7 7 8 7 9
8,67 SKEMA BS 10 8 9 11 7 7
9,00 Toulouse BS 8 12 9 9 7 9
9,80 IESEG 6 8 7 16 12
11,33 KEDGE 11 17 13 10 10 7
11,83 Rennes SB 12 11 11 12 12 13
12,00 NEOMA 9 10 12 14 13 14
13,83 Montpellier BS 14 14 15 18 11 11
15,50 ICN 17 13 14 20 15 14
16,67 EM Strasbourg 15 21 17 17 14 16
17,33 Telecom EM 13 14 18 20 17 22
17,60 ESSCA 16 15 13 26 18
18,67 EM Normandie 22 19 20 15 20 16
19,40 BSB – Burgundy SB 16 20 21 16 24
20,17 ESC La Rochelle 18 18 21 19 18 27
21,25 EDC 21 24 19 21
21,25 PSB 19 26 22 18
22,80 INSEEC 19 21 27 24 23
24,20 ISC 20 28 34 21 18
25,40 ESC Troyes 25 28 29 22 23
26,50 IPAG 27 25 29 25
27,25 ISG 23 26 33 27
27,33 ESC Clermont 21 22 34 22 32 33
29,25 ebs Paris 33 28 28 28
29,25 EMLV 25 37 30 25
30,75 ICD 36 23 32 32
31,25 ISTEC 28 35 31 31
32,20 ESC Pau 24 37 32 34 34
33,00 ESCE 32 36 35 29
33,60 BBS – Brest BS 26 38 30 38 36
33,75 IDRAC 31 38 37 29
34,00 ESDES 35 31 35 35


Analyse de ce classement général

– Le « top 5 » reste inchangé au global, même si certains classements osent opérer quelques inversions
– Grenoble EM se positionne clairement devant Audencia, ce qui va à l’encontre du choix réel des prépas en 2016. A voir cette année en 2017 à l’issue du concours (SIGEM)…
– Skema bien ancrée devant TBS et surtout KEDGE et NEOMA
– l’Iéseg, école post-bac, ferme la porte du « top 10 » devant les écoles prépa Ecricomes KEDGE et NEOMA
– Rennes BS réalise une belle performance en se glissant entre les Ecricomes KEDGE et NEOMA
– ESC Pau et Brest BS sont dépassées par de nombreuses écoles post-bac privées parisiennes EDC, PSB, IPAG, ISG, EBS, ICD, EMLV, ISTEC ayant pourtant moins de notoriété spontanée (mais basées à Paris)

Plusieurs limites à cet exercice

1 – Certains établissements sont éloignés sur le classement global alors qu’ils sont en réalité extrêmement proches, le fait de placer systématiquement les écoles au-dessus ou après telle autre est en réalité totalement arbitraire, exemple Rennes (11,8) vs BSB (19,4) sont-elles vraiment si différentes ? Même remarque pour Troyes (25,4) vs Brest (33,6) ? EDC (21,3) vs ESDES (34) ? etc. A l’inverse, des écoles très proches dans le ranking global, ou même qui se touchent, et peuvent laisser croire que le niveau est similaire alors qu’il existe un écart objectif (accréditations, notoriété spontanée, choix des candidats etc.) : Grenoble EM (5,7) si proche de l’EDHEC (5) ? EDC ou PSB (21,25) si proches de BSB (19,4) accréditée AACSB+EQUIS   ?
2 – Tous les classements sont-ils aussi sérieux et ont-ils la même légimité ? Méritent-ils tous la même attention et le même poids vs d’autres ? Probablement pas, mais nous listons ici tous les classements des 12 derniers mois pour rester le plus neutre possible. Nous avons toutefois volontairement mis de côté les classements « Eduniversal-SMBG » car ce groupe est soupçonné de faire payer les écoles pour obtenir une meilleure place dans leurs classements et beaucoup d’experts s’accordent à dire que la méthodologie utilisée n’est pas totalement transparente ni fiable.
3 – Certains classements utilisés pour ce « classement des classements » datent de plusieurs mois et n’ont pas intégré les récents changements, notamment les nouvelles accréditions reçues par certaines écoles fin 2016 ou début 2017.
4 – Certains classements (notamment Le Point) accordent des ex-aequos ! Lorsque 3 écoles sont classées 7e, la suivante est classée 10e (et non 8e) ce qui crée un écart au bénéfice des écoles ex-aequos.
5 – Le Financial Times réalise plusieurs classements, dont un sur le Master in Management (Grande Ecole) que nous utilisons ici. Ce classement étant européen (avec 90 écoles recensées), les écarts de rangs entre 2 écoles françaises peut être énorme (plusieurs dizaines de places), aussi pour ne pas donner plus de poids à ce classement (comparé aux autres) nous avons ramené le classement du FT zoomé sur les écoles françaises (donc un classement de 1 à 22 écoles françaises, et non pas de 1 à 90 écoles européennes). Pour finir les excellents rangs de Grenoble EM et Audencia à ce classement s’expliquent en partie par le fait que ces 2 écoles apparaissent avec leurs mastères spécialisés internationaux avec des rémunérations élevées pour les anciens, et non leur programme « grande école » comme les autres écoles (cela vient malheureusement biaiser le classement des Masters in Management).

N’hésitez pas à nous faire part de vos remarques !

4 pensées sur “Classement des classements écoles de commerce en Juin 2017

  • 12 juin 2017 à 13 h 47 min
    Permalink

    Au final, parmi les écoles historiques ce sont les écoles implantées dans les plus grosses villes (Lille, Nice) qui gagnent petit à petit des places tandis que celles situées dans des villes moyennes ou petites reculent peu à peu… (Rouen, Reims, Nancy.. sans compter la disparition de l’ESC Saint Etienne, Chambéry…).

    Répondre
  • 28 juillet 2017 à 9 h 34 min
    Permalink

    Ceux qui sont admis dans une parisienne n’ont pas de problème de conscience. Ils intègrent et la hiérarchie est claire : HEC ESSEC ESCP

    En dessous commencent les interrogations.

    Cuber ou ne pas cuber ?

    Un excellent étudiant solide psychologiquement, excellent en maths et en langues peut tenter de cuber s’il n’a pas une parisienne et s’il a un projet ambitieux.

    Un gap existe entre les parisiennes et un groupe d’écoles comprenant EM EDHEC AUDENCIA NEOMA GEM TBS KEDGE SKEMA… les bonnes écoles de province

    Si vous êtes admis dans une de ces écoles, cuber pour en avoir une autre est une idiotie .

    Certes vous préfèrerez EDHEC et EM aux autres mais ces deux écoles s’ouvrent massivement aux bachelors …

    Le top 5 serait en grande partie une invention des fameux classements …

    En m’appuyant sur des critères objectifs je risque d’en décevoir plus d’un mais les deux prétendantes sont bien plus proches des autres provinciales que de Hec .

    Alors les directions de Lyon et de l’Edhec ont décidé de changer complètement de modèle quitte à déconcerter de vieux conservateurs comme moi.

    CES CHOIX PASSENT TOUJOURS PAR UNE EXPLOSION DES FRAIS DE SCOLARITE. A la rentrée 2016 ils atteignent 44 000 euros pour trois ans à l’EDHEC, 45 000 à Lyon , c’est-à-dire 10% de plus que dans une parisienne , 30% de plus qu’à Audencia et même 45% de plus qu’à Gem , Neoma ,Tbs , Skema …

    Pour augmenter le budget, les écoles choisissent d’augmenter les effectifs du programme grande école mais aussi des autres programmes

    Ne démissionnez pas d’une provinciale pour cuber et obtenir une autre provinciale l’an prochain

    Et en dessous….

    NE VOUS TORTUREZ PAS LES CLASSEMENTS ET LES RUMEURS SONT DES PIEGES ANALYSEZ LES FONDAMENTAUX DES ECOLES ET INTEGREZ CELLE QUI VOUS CONVIENT

    Les recruteurs se contrefichent des classements. Ils raisonnent par groupe d’écoles, prennent en compte la personnalité de l’étudiant, son parcours, ses stages ou mieux, l’apprentissage.

    Mais un projet avancé peut conduire à établir une hiérarchie

    Un étudiant soucieux des coûts de scolarité et des possibilités d’un financement via l’apprentissage s’intéressera à GEM et à NEOMA

    Un étudiant soucieux de parcours culturel à Audencia

    Métiers de la finance et du conseil :Neoma et Audencia

    L’intérêt pour l’économie numérique fera penser à Gem

    Un cursus droit à Skéma….

    La logistique, c’est un port donc Kedge ou Neoma sans doute Audencia

    L’aéronautique, TBS

    J AI DENONCE LES CLASSEMENTS car ils souffrent de deux faiblesses

    Les données ne sont pas vérifiables et quand elles le sont, elles ne correspondent pas à la réalité
    La survalorisation de la recherche dans les classements et la durée du grade de master et la durée de l’ accréditation EQUIS
    Conséquences deux légendes urbaines, la montée de GEM ET LA CHUTE DE NEOMA

    Exemple GEM

    L’école se détache t-elle des autres par ses fondamentaux ? CONSULTEZ SA FICHE de la commission du grade master et comparez aux autres

    Je suis dubitatif sur l’avance de gem pour les rh je n’ai trouvé aucun indicateur objectif Certes il ya les classements de la presse française . Ceux de la presse étrangère ont le mérite d’être vérifiables et chacun constatera des bizarreries
    Gem participe au classements des programmes grandes écoles du FT (master IN MANAGEMENT) mais elle n’est pas classée comme les autres sur les performances de ses étudiants de PGE mais sur celles des étudiants de son Master in International Business
    the economist la classe 1ere en Europe pour l’emploi des diplômés ( 100%) alors que l’école avoue 20% de chomeurs au ministère

    Neoma

    Ce n’est pas la fusion qui est en cause, ni la cohérence des programmes .Il suffit de se plonger dans le rapport rédigé par les pairs de l’école en 2014 lors du renouvellement du grade de master pour comprendre ce qui se passait alors . Le modèle de Reims ne correspondaient plus aux exigences sur un point très précis : la qualification internationale des professeurs et la recherche.

    Frank Bostyn a fait un travail considérable pour rentrer dans les clous et il a obtenu Equis pour 5 ans et l’école devrait obtenir le master pour la durée maximale lors des renouvellements de 2018. Mission accomplie pour Aacsb et AMBA, en 2018 la tortue devrait doubler bien des lièvres.

    Le classement de SHANGHAI VIENT DE CLASSER L ECOLE 5EME pour la recherche académique . Que de chemin parcouru depuis 2013 2014 quand l’école était jugée en dessous de la norme pour délivrer le grade de master…

    Ces deux écoles sont de même niveau… vérifiez les vrais indicateurs

    GEM-indic2016-PGE

    NEOMA-indic2016_PGE

    et pour le reste téléchargez

    https://pgibertie.com/2017/04/08/le-guide-critique-2017-des-ecoles-de-commerce-tout-ce-que-vous-auriez-voulu-savoir-sur-les-ecoles-mais-que-lon-ne-vous-dira-jamais/

    Répondre
    • 28 juillet 2017 à 11 h 38 min
      Permalink

      Disons que le « top 5 », qu’il existe ou non dans les grilles de recrutement, est clairement identifié. C’est cela la force de l’EM lyon et de l’EDHEC, cela fait 20 ans qu’elles sont identifiées comme les 4e et 5e écoles, c’est connu de tous. Il n’y a d’ailleurs pas vraiment d’interrogations, tous choisissent l’EM Lyon après l’ESCP, et tous choisissent l’EDHEC après l’EM lyon.

      Le vrai décrochage a lieu à partir de la 6e place où le choix ne semble plus si net et évident, beaucoup ne savent pas toujours quelle école est devant l’autre (à moins de suivre avec attention les classements chaque année).

      Répondre
  • 10 août 2017 à 18 h 28 min
    Permalink

    On constate que d’un magazine à l’autre, le classement des écoles de commerce post-prépa varie sensiblement selon les critères retenus.
    En revanche, à compter de cette année, il semble que le « top 6 » du classement SIGEM 2017 (HEC-ESSEC-ESCP-EM LYON- EDHEC- AUDENCIA) basé sur les choix des candidats, se stabilise.
    Ce « top 6 » reste pourtant immuable depuis 16 années consécutives.
    Par conséquent, en plus du « top 5 », on pourrait aussi parler du « top 6 ».

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Question de sécurité (anti-robots) *